Composants du projet

Les divers types de projet s'articulent autour de « composants », dont l'ampleur et la complexité influenceront également la gestion du projet dans son ensemble.

A. Projets « Documentation »

Les projets de documentation se composent le plus souvent de pages de texte présentées dans une application de traitement de texte ou de mise en page. Les programmes utilisés offrent des caractéristiques et fonctionnalités différentes, parfois propres au système d'exploitation (MS Word, Adobe FrameMaker, QuarkXPress, PageMaker, etc. sous PC ou MAC par exemple).

Ces pages peuvent en outre contenir des illustrations (schémas avec légendes, images, photos ou boîtes de dialogue) à traduire ou à retoucher à l'aide d'applications bien spécifiques (Adobe Illustrator, PaintShop Pro, etc.).
 
Enfin, le client peut demander la livraison de fichiers PostScript (formats PDF ou PS) en fonction du format final des documents traduits (un fichier PDF accessible sur Internet ou les documents qui seront traités par un imprimeur).

B. Projets « Logiciel »

Le cœur d'un projet logiciel est typiquement l'application logicielle elle-même. Un ensemble de composants connexes peut également l'accompagner (assistants, script d'installation, etc.).

La documentation associée au logiciel relève des projets « Documentation » décrits ci-dessus. Elle constitue souvent un composant majeur, et peut se décliner en plusieurs documents, tels que des manuels d'utilisation, des guides d'installation, des cartes d'explication rapide, etc.

Un autre composant se trouve presque toujours intégré au logiciel : l'aide en ligne. Celle-ci décrit principalement les fonctionnalités ou éléments d'interface du logiciel mais aussi certaines procédures spécifiques à mettre en œuvre lors de l'utilisation du programme. Les fichiers d'aide sont le plus souvent des fichiers HTML compilés au format CHM ; ils intègrent ou non des illustrations ou captures d'écran représentant des éléments de l'interface.
 
Hormis ces trois composants principaux, un projet logiciel peut également comprendre des fichiers de type légal, commercial, informatif, etc. (licences, brochures, fichiers « Lisez-moi »…).

C. Projets « Multimédia »

Comme dans pratiquement tout projet de traduction, la base des projets multimédias sera du texte.
 
Mais d'autres composants, tels que des illustrations, des fichiers vidéo avec ou sans animations, des fichiers audio et parfois des fichiers logiciels compléteront généralement le projet multimédia.
 
Celui-ci pourra, dès lors, exiger un processus de traduction bien spécifique tel que le sous-titrage ou le voice over et impliquer, par conséquent, des traducteurs formés dans ce domaine. En fonction de la demande du client, ceux-ci devront disposer de logiciels permettant de couvrir les différentes étapes de la traduction audiovisuelle (repérage, spotting, adaptation, simulation…).

D. Projets « Web »

L'ensemble des composants abordés aux points précédents peuvent intégrer un projet de type « Web » (PDF ou autre document, composants logiciels, applications multimédias, etc.).

Toutefois, ces projets reposeront avant tout sur des composants propres au Web, comme de « simples » fichiers HTML ou des scripts (asp, php…) liés à des bases de données. 

 

Ce rapide survol des différents types de projet et de leurs composants permet d'entrevoir la diversité et la multiplicité des tâches auxquelles le gestionnaire de projet est confronté. Plus le projet reposera sur des composants variés et complexes, plus le niveau des connaissances requises pour sa gestion sera élevé.

Il n'est bien entendu nullement question d'exiger que le gestionnaire de projet soit lui-même capable d'effectuer chacune des tâches du projet.

Par contre, il est fondamental qu'il les comprenne et en saisisse l'ampleur afin d'être à même de déterminer d'une part les diverses étapes nécessaires pour mener à bien son projet, et de l'autre les ressources humaines et matérielles indispensables à la réalisation de celles-ci.